Ô Raison !

Nouvelles et autres textes plus ou moins courts...

2019. Editions Maïa

Illustrations : Mathilde LEMESLE

978-2-37916-104-9 1ERE COUV.jpg
978-2-37916-104-9 4EME COUV Teddy HEGO O raison écrivain nouvelle maïa

Titre : Ô Raison !

Sous-titre : Nouvelles et autres textes plus ou moins courts.

Illustratrice : Mathilde Lemesle

Date de sortie : 09/02/2019

Editeur : Editions Maïa

 

 

Actuellement disponible en version broché  sur commande : 

Sur le site des Editions Maïa

Dans toutes les bonnes librairies (liste par exemple sur leslibraires.fr ...)

Sur les sites de librairies en ligne : Furet du Nord

Ou bien encore sur Amazon.fr.

 

 

 

Disponible en version e-book sur Kindle Amazon

Extrait du livre. Premier texte, ouverture du recueil, intitulé "Le cri" :

Soudain, un mélange déchirant de hurlement, de barrissement, de crincrin désaccordé, de grincement, crissement, explosion, déflagration, aigu, grave, âcre, rauque, grognement, quelque chose d'animal et de fou.Comment imaginer, ne l'ayant entendu moi-même, le cri de ceux que l'on pousse avant l'horreur et le fracas ? J'imagine l’œil exorbité et le corps vidé de toute sensibilité, comme une inhumanité nécessaire pour infliger l'inhumain.

Et toi, qui n'as pas eu à imaginer, dans le bourdonnement inouï qui suivit tant de détonations infernales, tu gis couché, prostré parmi tes semblables infortunes. Tu te sens étourdi et faible. Pas le temps de réaliser. Tu ne sens plus tes jambes que tu n'oses d'ailleurs pas regarder. Pressentiment. De plus en plus faible, et l'horreur qui t'entoure, mais de plus en plus faible. Tu trembles. Tu as froid maintenant. Il y a peu, tu enlevais sûrement ton pull à cause de la chaleur, ou pour mieux montrer ton T-shirt de soutien au groupe que tu aimes tant. Mais là, tu as froid, tu trembles de plus en plus. Sais-tu déjà que c'est implacablement la fin ? Tu fermes les yeux, toujours tremblant. Tu n'as plus mal. Dernier ressort de ta raison avant l'obscurité. Tu te souviens, dans ta poche. Ta main tremble en attrapant ton téléphone portable dernière génération que tu macules peut-être.

Message envoyé.

Quant à moi, devant cette sinistre télé. Le portable n'a pas le temps de terminer sa première vibration que je l'ouvre déjà. Mes mains tremblent.

" Adieu

Reçu : 23:01:45

13/11/2015

De :Fiston "